mardi 19 juin 2012

Se noyer dans un bol d'air...

Hier je l'ai cherché dans son bac, et j'ai vite compris.
C'était prévisible.
Il avait sans doute voulu prendre l'air, et il était tombé dedans.
Comme il ne sait pas marcher, il n'a pas réussi à remonter à la surface de l'eau, je l'ai retrouvé gisant au fond de l'air. Je suis arrivé trop tard.

Les poissons rouges sont maladroits.
Je l'avais pourtant évoqué aux enfants : si vous mettez ce gros poisson rouge dans ce bac à sable en plastique, s'il réussit à échapper au chat, au héron, au martin-pêcheur, il risque de ne pas échapper à lui-même.


Un peu comme votre père, ce drôle de poisson rouge qui passe des heures dans un drôle de bocal à jouer de ses formes déformées pour donner de drôles d'images de lui-même, en rêvant d'enivrants bols d'air. Un drôle de spécimen qui n'hésite pas à se mouiller, qui aime se jeter à l'eau, même si l'isolement ou l'incompréhension peuvent le noyer dans un verre d'eau et lui font craindre parfois de ne pas en ressortir indemne.

En attendant, je laisserai leur imagination expliquer cette soudaine disparition. Et, histoire de finir de me mettre les larmes aux yeux, on chantera cette chanson que je chantais petit, et que ma fille a appris à chanter à son tour alors qu'elle balbutiait ses premiers mots...

4 commentaires:

  1. j'aime bien tes nouvelles couleurs. c'est chaud et accueillant...
    ne tourne pas trop en rond quand même..promis?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les nouvelles couleurs je pense que c'est provisoire, je réfléchis :-p
      L'avantage quand on tourne en rond façon poisson, c'est qu'on réinvente sans cesse :-)

      Supprimer
  2. Réponses
    1. Merci Brigit, c'est gentil à vous :-)

      Supprimer

Et vous, z'en pensez quoi?