mardi 17 mai 2011

"Plus belle leur vie", le feuilleton cauchemar qui ne finit jamais...

DSK mal rasé menotté dans la nuit sous les flashes des paparazzis, qui vole la vedette à l'annonce de la grossesse de Carla, déjà fort impoliment empêchée la semaine dernière par un Ben Laden qui n'avait rien trouvé de mieux à faire que se faire descendre ce jour là...
Quel scénario haletant... Un peu grossier certes, mais c'est le propre du scénario à rebondissements que de nous mener en bateau à coups d’invraisemblances totalement imprévisibles, voire loufoques...

Ah DSK... J'ai été abasourdi comme tout le monde par cet évènement hallucinant, mais n'ayant jamais eu beaucoup de sympathie pour le personnage, ça passera vite. Je comprends la détresse de ses supporters, et ok c'est pas beau de ne pas respecter la présomption d'innocence, mais je voudrais juste souligner que malgré tous les défauts qu'on peut trouver à la justice américaine, sur ce coup là, elle ridiculise le système judiciaire français... Je ne pense pas qu'en France, si un incident avait opposé une femme de ménage noire à un président d'une instance mondiale, ce dernier aurait été traité comme un justiciable ordinaire...
On me rétorquera que ça reste une justice de classes et de races et que c'est simplement l'ostracisme anti-french qui vaut à DSK d'être traité ainsi... Ok, mais ça reste à prouver... Et en tous cas là, j'éprouve une certaine jubilation à voir les américains nous donner une leçon de justice irrévérente et implacable contre l'aristocratie mâle et dominatrice de ce monde...

Ce qui m'attriste quand même, dans cette tragédie, c'est que ça continue à alimenter notre addiction à la dramaturgie du mauvais feuilleton proposé par les puissants de ce monde. Plus que jamais, 2012 sera un nouveau casting télé-électoral  pour élire notre représentant préféré, selon toutes sortes de critères, sauf ceux qui concernent notre destin collectif.
On va, plus encore, se focaliser sur le caractère des candidats, creuser leur vie privée comme des voyeurs du loft story... Chercher en quoi telle anecdote, relatée ici ou là, révèle qu'ils ont des pulsions DSKaïennes ou des gènes Sarkozyens, démontrer en quoi leur pedigree pas n'est pas assez pur pour gouverner (pensez donc, les Hulot et Joly, qui ne font pas assez partie de la caste des politiciens, comment voulez-vous qu'ils soient aptes à gouverner un pays, en particulier "dans la tempête", alors qu'ils n'ont aucune expérience dans les magouilles d'un parti...), et j'en passe.
Mais pour ce qui est de leurs idées, leur projet de société, leur programme... Pas sûr qu'on ait le temps de s'occuper de ces aspects accessoires...

D'ailleurs, il peut se passer n'importe quoi dans la vraie vie, l'important en 2012, c'est de ne pas éliminer de notre feuilleton quotidien notre acteur préféré... Au diable Fukushima, la sécheresse incroyable qui touche la France, la question de l'après-pétrole, la décroissance, la crise mondiale du capitalisme, le chômage... Quand on verra Sarko avec son bébé dans les bras dans toutes les salles d'attente des coiffeurs et des médecins, on sera rassuré. La prochaine saison du feuilleton quotidien, "Plus belle, leur vie" gardera ses meilleurs acteurs, elle tiendra toutes ses promesses...

Oui mes enfants, le cauchemar continue, on n'est pas prêt de voir le bout du tunnel...

8 commentaires:

  1. j'aimerais que les producteurs arrêtent de financer cette série B...
    tu crois que c'est possible?
    bisous

    RépondreSupprimer
  2. Arrivée consternée à la fin de ta note, j'atterris en éclat de rire sur le commentaire de Dita. C'est excellent et ça fait du bien de rire sur le sujet ! :)))

    RépondreSupprimer
  3. J'aime beaucoup ta façon de voir les choses et la réaction de Dita. :D

    RépondreSupprimer
  4. qu'est ce que j'ai dit comme bêtise encore???
    :(

    RépondreSupprimer
  5. @Dita, Pastelle et NoOsiCaa : oui il vaut mieux en rire... Mais le problème, c'est que les producteurs, c'est nous, les spectateurs, contribuables, et commanditaires inconscients de cette mauvaise farce... La démocratie représentative est une bouffonnerie, ça nous divertit, mais il faudra quand même un jour sortir de ce petit théâtre.
    Le pouvoir, comme toute autre richesse, ne se confie pas. Il doit se partager, sinon c'est la concentration et la sclérose, la preuve... :-)

    RépondreSupprimer
  6. mais je pensais bien à ça dans mon commentaire usclade en parlant de producteurs et de série B...c'est pour ça que j'étais vexée que les copines rigolent!!! ;)

    RépondreSupprimer
  7. Ce qui est bien c'est que, lorsque je viens chez vous, j'en ressors rassérénée ! C'est vraiment chouette, je me sens bien, dans un monde frôlant l'idéal et dans lequel seules les vraies valeurs sont promues ! Ah, vous n'avez pas fini de voir le verre à moitié vide. Et si on inversait l'image, hein, et si vous voyiez ce qui va bien dans notre société, histoire de nous donner un petit sursis avant de nous flinguer, car, mon Cher, la seule issue à vous lire, est de quitter ce monde illico-presto !!

    RépondreSupprimer
  8. @Gi : comme vous y allez ! Bah non, ce billet est très positif : avec l'héritier, le petit souverain et la grande reine en photo dans toutes les salons de coiffure, on a de quoi être agréablement diverti dans les mois qui arrivent.. Et puis après, on finira bien par se réveiller avant la fin, hein?
    (et je vous pincerai s'il le faut !)
    :-)

    RépondreSupprimer

Et vous, z'en pensez quoi?