mercredi 13 juillet 2011

Oh pétard !


Allez-y les gars, lâchez-vous !
En voilà un 14 juillet qui aurait de la gueule, non?

Pendant ce temps, un gars nous explique sereinement qu'il "est urgent pour la France de choisir un président exceptionnel."
et de nous expliquer sans rire "Afin d'accomplir cette traversée, les citoyens choisiront le plus sérieux des pilotes, même s'il s'appelle... Sarkozy.
 avant de conclure par cette conclusion cauchemardesque " faire passer l'opinion du TSS - "Tout sauf Sarkozy" - au SMT - "Sarkozy malgré tout" ?  "

Si le destin d'un pays ne tient qu'à un homme, alors il est temps d'en changer, car le moins qu'on puisse dire, c'est que vu les années passées, le destin de la France aura été le cadet de ses soucis...
Et si comme moi, on considère que le destin d'un pays dépend avant tout de l'organisation collective et de l'état d'esprit qui y règne, là aussi tout milite à remplacer le plus haut responsable, car c'est le pire manager qu'on ait jamais eu... Division, humiliation, paternalisme, règlements de compte et magouille sont les pires ingrédients pour rendre un collectif performant...
Dans tous les cas faire sauter l'usine oui, ou à la rigueur légaliser le cannabis pour redonner un avenir à la filière française...

3 commentaires:

  1. L'espace d'un instant, je me suis demandé si tu parlais de changer de pays ou de président... Alors, ok pour changer de Sarkozy, mais ce qui est quand même très inquiétant c'est que pas tant de gens que ça semblent s'intéresser "au destin d'un pays, à l'organisation collective et à l'état d'esprit qui y règne". ne serait-on pas allé trop loin dans individualisme et peut-on ressortir d'un tel gouffre ?
    Sinon, tu as raison, les variétés de pays sont souvent fameuses !

    RépondreSupprimer
  2. je vais me remettre au joint je crois pour supporter tout ça... et l'année qui va venir va être de toute beauté je sens...
    je t'embrasse usclade . un peu de tendresse fait du bien là...

    RépondreSupprimer
  3. @Estef : changer de pays, oui finalement il ne reste peut être plus que ça... Quand on voit le blasphème provoqué par la seule idée de ne pas faire circuler des tanks dans rues le jour du 14 juillet.. et les avalanches de haines xénophobes qui ont suivi... Le mal est très profond...
    Brassens, Vian et Prévert définitivement enterrés...
    Manifestement entre l'UMP-FN, les médias, et quelques écolos dont je suis, il y en a manifestement qui ne comprennent rien à la France, mais lesquels? Peut-on continuer à partager le même pays?
    Je me demande si je vais pas finir en Norvège...

    @Dita: fais tourner, fais tourner (la tendresse, j'entends :-)

    RépondreSupprimer

Et vous, z'en pensez quoi?