lundi 28 mars 2011

Du temps perdu...

Cela aurait pu être une heure supp, une heure de pointe, une heure d'affluence, une heure H comme la bombe, une heure d'antenne pendant une heure de grande audience même hors soirée électorale, une heure de colle, une heure indue, une dernière heure ou même une de ces heures où l'on tue le temps... Mais non c'est encore une heure de sommeil qu'on nous sucre à chaque passage à l'heure d'été.

Idée pour l'année prochaine : demander à nos gentils gouvernants qu'ils suppriment non plus l'heure du samedi soir, mais l'heure de la semaine où les usines consomment le plus d’énergie. Ou bien l'heure où les embouteillages culminent. Ou bien l'heure où la télé nous balance le plus de conneries. Au choix (oui je sais ça va pas être évident de choisir).
Mais là au moins on aura fait un petit geste symbolique pour l'environnement et accessoirement l'avenir de nos enfants (surtout si l'expérience est tellement convaincante qu'on décide par la suite de généraliser cette mesure à toutes les semaines de l'année, puis à tous les jours de la semaine...).
Non, il n'est pas trop tard pour gagner du temps...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Et vous, z'en pensez quoi?