mercredi 15 décembre 2010

La France menacée

Je rebondis sur le propos lu chez Blutch ici :

Mais on reste dans l'éternelle problématique que pour fermer la gueule au peuple, il n'y a rien de mieux que l'état d'urgence. Et cet état d'urgence ne peut venir que d'une menace extérieure (Andorre refuse toujours aussi catégoriquement de déclarer la guerre à la France) ou d'une menace terroriste. Fin 2011, il nous fait le coup du Patriot Act, et vos gueules les mouettes.....



Moi aussi je crois en l'imminence d'un décret d'état d'urgence. Mais pendant que tous les yeux sont rivés sur le terrorisme islamique, je suis plus préoccupé par une menace extérieure plus traditionnelle.

Bon, comme on disait, pas de crainte avec Andorre. On a vu que, même équipée de leurs meilleurs chasse-neiges, leur armée sera stoppée nette par les premières positions de bouchons au sud de Melun.
Avec Monaco, pareil, leur armée de yachts sera brisée par les péniches avant même d'avoir atteint Rouen.
La Suisse ne grogne plus, sans doute les coffre forts ont-ils à nouveau été remplis (pour ceux qui ont oublié, notre précédent ministre du budget adoré leur avait fait la blague du "Tous au guichet, on vide nos coffres", qui a tant inspiré Cantona)
Pas d'inquiétude de ce côté là donc.




Non, par contre, là où ça craint vraiment, c'est avec le Luxembourg.
Oui la région de Puttelange lès Thionville, Pétange et Esch-sur-Alzette n'a rien envier au Cachemire, ni à l'île de Yeonpyeong

Entre les deux pays, pour des histoires de Roms, Clearstream, société Heine ou Karachi.... les incidents diplomatiques les plus violents se multiplient, les frictions sont permanentes et extrêmement inquiétantes.

Aussi j'en appelle à tout le sang froid et à la sagesse bien connus de notre plus haut représentant, pour qu'il mette fin à cette terrifiante escalade et qu'il nous préserve d'un conflit nucléaire qui semble portant inéluctable. Même s'il peut en tirer profit électoralement d'un tel conflit.
Il n'en sortira que plus grand...

4 commentaires:

  1. Merci pour le clin d'oeil.
    Concernant le danger extérieur, je partage ton analyse quant à la dangerosité du Luxembourg en tant qu'Etat.
    Mais, puisque ce sont toujours les chefs d'état qui déclarent les guerres, je me suis focalisé sur la personnalité du co-prince d'Andorre. Le paranoïaque des Carpates et nez-en-moins (et çà fait du volume chez-lui) Chanoine du Latran.

    RépondreSupprimer
  2. C'est vrai que le co-prince d'Andorre pourrait se co-déclarer la guerre, puis co-signer la paix.

    On pourrait rêver alors que cet acte héroïque lui donne enfin le panache de s'annoncer à lui même, avant 2012 :"co-casse-toi, pauvre co-con!"

    RépondreSupprimer
  3. Bon ça roupille ici, c'est quoi ce bazar ? Et les bonnes résolutions de début d'année "je nourrirai ce blog régulièrement ?" hum !!

    RépondreSupprimer
  4. Ah oui, les bonnes résolutions, certes, mais en fait on attend toujours le décret d'application... (ou en d'autres terme, voilà de façon illustrée les symptômes de sarkophobie dont je suis atteint : à part quelques rares régurgitations quasi-obsessionnelles, le reste du temps je suis atteint de mutisme, que l'on pourrait aussi qualifier de "syndrome de fixation 2012"...

    RépondreSupprimer

Et vous, z'en pensez quoi?