lundi 28 juin 2010

Va te faire enrôler, pâle fils de flûte ! (et coasse pas, vote con...)

Dans un embouteillage monstre, les gens s'énervent. Que se passe-t-il? Pourquoi ça n'avance pas? 
Enfin des gens à pied passent parmi les voitures et informent les automobilistes : "Le président a été kidnappé. Les ravisseurs demandent une rançon astronomique sinon ils l'aspergent d'essence et mettent le feu. On passe parmi vous pour faire appel à votre générosité".
-"Ah ok, et combien les gens donnent-ils en général?"
-"Oh, environ deux ou trois litres..."


Cette blague me fait toujours rire. Même quand je n'ai pas envie de rire.
Et ça fait quelques années que j'ai plus trop envie de rire.

Je suis contrarié.
Je les réentends nous faire la morale sur les fraudes aux allocs ou à la sécu, nous faire mettre une photo d'identité sur la carte vitale, et augmenter les durées de cotisation retraites parce qu'on vit de plus en plus longtemps. Nous expliquer que nous sommes de déraisonnables creuseurs de déficit, et que c'est à cause de nous qu'ils sont "étouffés" par les charges.

Je suis rétrospectivement toujours plus affligé par ces discours, tandis que sortent dans la presse quelques détails amusants de basses pratiques en hauts lieux.
Et quand bien même nos compatriotes exilés fiscaux, ou nos compatriotes aux capitaux exilés, seraient blancs comme neige, cela ne suffirait pas à me rendre le sourire.
Il faut vraiment ne pas avoir peur du ridicule, pour se lancer à la chasse aux gaspi  en nous faisant payer de notre poche un euro de pénalité chez le médecin, alors que les transactions financières de placements volatils spéculatifs, qui gangrènent et vampirisent l'économie réelle, ne sont toujours pas taxés.

Il ne faut pas avoir peur du ridicule, quand on voit Averell, le bras droit de notre Joe Dalton national, autoriser la police municipale à utiliser des TASER. Juste quand on connait la nocivité de ces p'tits jouets, et surtout quand on sait que personne ne voudra les payer. Quand on sait que la police nationale est à la rue et qu'elle encourage la création des polices municipales pour la suppléer.
Allons au bout de la démarche, à quand l'instauration d'un service para-militaire de défense, dans la milice municipale aux ordres du shérif? Une nouvelle conscription pour les jeunes, remplaçant feu le service national, et nous protéger, à un coût raisonnable, de l'ennemi intérieur? Voilà une idée qui pourrait plaire, là haut. De quoi remobiliser à pas cher la jeunesse en quête de repères !

Ah, sacrés p'tits caïds de banlieue, infiltrés jusque dans l'équipe de France.... Quels précieux alliés providentiels du pouvoir en place... Où en serions-nous si les "caillera" n'étaient pas là pour effrayer la population et l'empêcher de lever la tête...


Jusqu'à aujourd'hui la diversion semble marcher. Combien de gens semblent avoir accepté l'idée que le pays est menacé par ses populations de banlieues? Et que les petites gens n'ont que ce qu'elles méritent, que les pauvres sont des grugeurs, que les travailleurs sont des fainéants qui ne cherchent qu'à bosser moins, et que toutes les mesures contraignantes ou culpabilisantes que le gouvernement nous réserve sont parfaitement justifiées...
La ficelle est grosse, mais ça passe. Tout va pour le mieux dans notre beau pays.



Enfin, là, quand même, je sais pas si c'est moi, mais chaque jour j'ai l'impression que ça coince un peu plus qu'hier, tout de même. Mais doucement.

C'est marrant en ce moment on évoque abondamment la question de l'évasion fiscale et des dons aux partis politiques (et d'une éventuelle corrélation entre la possession de lingots d'or et l'obtention de la légion d'honneur..) mais on va pas jusqu'au bout.
Récapitulons, en vrac.
- Plusieurs ouvrages ou témoignages sur l'ascension de notre actuel monarque ont fait état de contrôles fiscaux surprenants, déclenchés contre des personnes ou organes qui froissaient le ministre du budget, dans les périodes où il était justement à ce poste.
- L'actuel monarque qui a choisi à son gré les postes de ministres (l'Intérieur et ses RG, et les Finances et son fisc) pour conquérir le pouvoir suprême, a surpris beaucoup de monde,  tout au long de sa campagne, en ralliant à sa cause des gens connus comme étant parmi des adversaires politiques intègres bien sûr (Tapie et autres Séguéla...).
- Les généreux donateurs du parti majoritaire n'ont pas trop l'air de souffrir de ces contrôles fiscaux. Et quand on regarde l'action du gouvernement qu'ils ont soutenu, on peut raisonnablement penser qu'ils en ont eu pour leur argent...

On connaissait le bon, celui qui joue le défenseur de la veuve et de l'orphelin, plein de bon sens, à la télé.
La brute, qui s'en prend sans vergogne à toutes les brebis égarées ou celles qui le contrarient, aux coupables de tous les maux.
Je crains que l'avenir finisse par nous dévoiler l'étendue de sa troisième facette.

Et quand je vois que ce monsieur, sur son temps de travail, s'occupe de négocier des terrains à bâtir de son fief avec quelques fortunes Poutinesques bien-odorantes, pour bâtir des édifices écologiquement aberrants, symboliquement maladroits et architecturalement représentatifs du monde ancien, je me dis que les mauvais prophètes ont décidément la vue bien embrouillée. A moins qu'elle ne soit volontairement embrouillante, tant ces prophètes qui jouent les gardiens de l'ordre établi, sont étrangement ceux aussi qui nous mettent en alerte sur le péril de la caillera et leurs cousins islamistes.


Non, n'en déplaise à Adler, Finkielkraut, Zemmour et compagnie, le monde ancien est toujours debout, parmi ses propres ruines. Le monde ancien est savamment entretenu par ceux qui s'en nourrissent. Jusqu'à ce qu'un jour tout ça finisse par rendre l'âme...

3 commentaires:

  1. J'adore ce genre de blague, merci ça me fera rire demain au travail, coincée entre mon patron et sa mauvaise foi. Merci !

    RépondreSupprimer
  2. Tout pareil, Usclade. Un profond dégoût m'étreint lorsque je consulte -rarement car pour moi, il s'agit de désinformation - les médias. Et comme tu l'écris,le pire c'est que ça passe. Les Français avalent toutes les connerie qu'on leur jette pour les divertir comme si c'était pain béni.

    RépondreSupprimer
  3. Fiso, au ben moi aussi je me désinforme de moins en moins. Non c'est pas vrai, j'aime bien fouiner sur le net pour y lire ce que les orateurs audiovisuels n'osent pas dire (par exemple tous les propos off de Sarkozy qui sont rapportés dans la presse écrite, sans jamais être démentis...)
    Pour le reste, depuis l'arrivée au pouvoir de notre sauveur, je dors sur mes deux oreilles et le matin pour arriver encore à me lever et partir au boulot, j'ai mis mon radio-réveil sur Rires et Chansons...

    RépondreSupprimer

Et vous, z'en pensez quoi?